Les ondes - Se protéger des ondes

Extrait du dossier "Se protéger des ondes", Biocontact n°197 - Décembre 2009

 

Observons les forces actives au sein de la nature, générant d'innombrables mouvements fondés sur un modèle dynamique spiralé, visibles sous forme de galaxies, tourbillons et vortex. Des forces que la nature emploie pour construite, organiser et régénérer, apportant de nouvelles pistes de dépollution énergétiques pour l'homme et son environnement.

De célèbres chercheurs, comme Viktor Schauberger, Theodor Schwenck et Wilhelm Reich, ont distingué deux sortes de mouvements tourbillonnaires spiralés à l'oeuvre dans la nature. L'un allant de la périphérie vers le centre (centripète), l'autre allant du centre vers la périphérie (centrifuge). Ils ont remarqué que le mouvement spiralé centripète tournant dans le sens des aiguilles d'une montre (dextrogyre) décrit la manière dont la nature engendre l'énergie créatrice de la vie, constructrice des formes. Le mouvement contraire, centrifuge et lévogyre, est destructeur des formes.

Notre Terre possède un champ électromagnétique naturel fondamental et nécessaire, ainsi que des champs plus subtils assurant la protection, la régénération et l'équilibre des différents règnes. Par l'intermédiaire de ces champs, elle capte l'énergie vitale solaire appelée prana, éther, chi ou encore orgone, et la redistribue o tous ses règnes. Ces champs sont des régérentiels biologiques que toutes les structures vivantes sur la Terre perçoivent et sur lesquels elles calent leur rythme de vie.

 

Orgone : une énergie naturelle

Au siècle dernier, le psychanalyste Wilhelm Reich (1897-1957) a élaboré ses concepts d'énergie vitale et d'armure musculaire. Après une investigation clinique systématique et rigoureuse, il découvre et prouve l'existence d'une énergie naturelle, qu'il appelle orgone. Très tôt, il expérimente l'interaction de cette énergie/substance vitale avec différents matériaux. Il se rend compte que l'orgone est attirée et absorbée par les substances organiques. Mais qu'elle est aussi attirée et instantanément rayonnée par les substances métalliques. Afin d'accumuler cette énergie/substance, il crée les accumulateurs d'orgone.

Plus tard, il découvre que, lorsque l'orgone devient stagnante, que ce soit dans le corps ou dans l'atmosphère, ou qu'elle entre en contact avec des sources de pollution telles que l'énergie nucléaire, la pollution électromagnétique ou psychique, elle prend une forme délétère. Il en fait alors référence en tant  que Deadly Orgone energy (DOR), ou énergie d'orgone mortelle.

Or, dans notre monde moderne, nous vivons dans un brouillard de champs électromagnétiques et de radiations de toutes sortes, totalement artificiels et générant du DOR de façon massive. Cette réalité quotidienne a des conséquences importantes. En effet, ces champs décalent les référentiels biologiques naturels des structures vivantes vers des référentiels artificiels, inadaptés à leur biorythme.

 

Orgonites

A la suite de ces travaux, le chercheur autrichien Karl Welz a mis au point une matrice formée d'un mélange de polymères et de copeaux métalliques appelée orgonite, capable de régénérer le DOR en énergie vitale saine. Don Croft, autre chercheur, ajouta à cette matrice des cristaux de quartz. Cette matrice attire dans le dispositif l'orgone et/ou le DOR environnant, par la composante organique des polymères. L'orgone rebondit en tous sens entre cette composante et ses particules métalliques en suspension, tandis que les structures cristallines réorganisent et qualifient l'énergie suivant leurs qualités respectives. Lorsque la matrice est saturée, cette énergie, purifiée et "qualifiée" par la nature des pierres, est alors diffusée sous forme positive et biocompatible.

Dans la veine de ces travaux, ont été mis au point des biocatalyseurs à base d'orgonite permettant d'assurer la protection du champ d'énergie vitale propre à chaque être vivant vis-à-vis d'un environnement de plus en plus pollué par les ondes, les produits chimiques, les pensées et émotions négatives. Ces dispositifs permettent la régénération du vivant grâce à la stimulation des processus dynamiques mis en oeuvre par le système immunitaire lui-même.

L'originalité et l'efficacité de ces biocatalyseurs à base d'orgonite résident dans la synergie vibratoire d'éléments naturels composites (tels que des poudres métalliques, des poudres et de roches magnétiques et/ou monoatomiques) ainsi que dans l'adjonction d'éléments naturels (tels que coquillages, étoiles de mer, pommes de pin) qui apportent une dimension fractale et spiralée inhérente à l'expression des forces de création dans la nature. Tout cela confère à ces dispositifs, présentés sous forme de palets à tenir dans la main, à porter ou  à poser chez soi, des capacités de résonance importantes, qui activent, réorganisent et optimisent par résonance naturelle les récepteurs biologiques des formes vivantes.

L'activité de ces biocatalyseurs peut être mise en évidence ou mesurée à l'aide d'outils tels que les tests musculaires de la kinésiologie, l'électroacupuncture selon Voll au travers des mesures des valeurs de résistance électrique de la peau, la morathérapie ou autres appareils de biorésonance qui permettent l'analyse des signaux électromagnétiques reflétant le métabolisme cellulaire, l'analyse de capture d'empreintes "électrodigitales" fourni par une caméra GDV (Gas Discharge Visualization), ou encore les clichés générés par un appareil Kirlian (électrophotographie).

 


Date de création : 24/11/2013 @ 10:57
Dernière modification : 25/11/2013 @ 08:53
Catégorie : Les ondes


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Chakras

chakras2web.gif

Capteurs de Rêves

cr1.gif

ORGONITES

lucibleurouge.gif

PLUMES

bplume1.jpg karine.gif
   CHEVEUX       BOUCLES

Galerie

Orgos et plumes

Nous contacter
Articles

Fermer Actualités

Fermer Les ondes

Fermer Massages et +

Fermer Poésie

DIAPORAMAS

Mix

Plumes

   Toute âme qui s'élève élève le monde   Gandhi